Son épilepsie ne l'empêchera pas de vivre !20 January 2016

Bien que l’épilepsie ne puisse se guérir, elle peut, chez la majorité des chiens, être contrôlée de façon à ce que vous et votre chien puissiez ensemble profiter pleinement de la vie. Il existe des traitements long terme qui, sans toutefois stopper les crises, permettent de réduire leur nombre. Le traitement est très individuel, et il est donc toujours préférable d’en discuter avec votre vétérinaire. Il y a quelques étapes à suivre pour trouver le bon traitement.

1. Evaluation de l'etat de sante du chien

Avant de prescrire un quelconque traitement, votre vétérinaire a besoin de connaître la fréquence et la sévérité des crises de votre chien. Vous et votre vétérinaire pouvez alors juger que les crises de votre chien sont trop légères ou trop rares pour justifier un traitement long terme. Que votre chien soit traité ou non, il est important de tenir un journal des crises (Voir « Outils pratiques »).

2. Initiation d'un traitement

Si un médicament antiépileptique est prescrit à votre chien, il est important de rappeler qu'il peut falloir du temps pour trouver le traitement et la dose qui conviennent le mieux à votre chien. Les premières semaines, votre vétérinaire aura probablement besoin de revoir souvent votre chien. Si vous avez une quelconque inquiétude à propos de votre chien ou de son traitement, demandez conseil à votre vétérinaire.

3. Administration du medicament

La plupart des médicaments s’administrent par la bouche, sous forme de solutions ou de comprimés. Le traitement doit être administré tous les jours à peu près à la même heure. Vous ne devez JAMAIS modifier ou arrêter le traitement sans en avoir d’abord parlé à votre vétérinaire. L’arrêt brutal du traitement peut déclencher chez votre chien une crise pouvant nécessiter un traitement d'urgence.

4. Controles reguliers

Une fois le traitement bien installé, votre vétérinaire aura besoin de revoir votre chien pour des contrôles réguliers. A l’occasion de ces contrôles, il pourra suggérer certains examens sanguins. Demandez à votre vétérinaire s’il préfère voir votre chien avant, ou après, que vous lui ayez administré son traitement. Pensez à apporter avec vous le journal des crises de votre chien.

5. Arret ou modification du traitement

Vous ne devez JAMAIS arrêter ou modifier le traitement sans en avoir d’abord parlé à votre vétérinaire. Les traitements antiépileptiques doivent généralement être administrés pendant toute la vie des chiens. Augmenter la dose sans surveillance attentive risque d’entraîner des effets secondaires, et à l’inverse, réduire la dose ou arrêter le(s) médicament(s) risque de déclencher une crise. Comme le traitement de l’épilepsie peut modifier l’effet d’autres traitements, demandez TOUJOURS l’avis de votre vétérinaire. Tous les changements relatifs au traitement ou à la prise en charge de votre chien doivent être notés dans son journal des crises.

TENUE PRECISE D'UN JOURNAL DES CRISES

Vous devez l’apporter avec vous à chaque visite chez votre vétérinaire. Le journal et la courbe des crises aideront votre vétérinaire à suivre la maladie de votre chien et à établir les meilleures recommandations pour aider votre animal.